Our immersion option


CLIL (Content and Language Integrated Learning) ou, comme la plupart des gens le disent : L’IMMERSION. 

En option à l’IEJ depuis 2003 !

L’immersion, c’est quoi?

Les élèves qui ont choisi l’option immersion suivent approximativement un tiers de leurs heures de cours dans une langue cible – dans notre cas, la langue anglaise. Les cours et leur méthodologie sont adaptés pour l’enseignement en immersion mais le contenu et les compétences sont ceux du programme belge.

Est-ce que des connaissances préalables de l’anglais sont nécessaires ?

Non, nos cours en 1ère sont construits exprès pour les débutants. Nous trouvons de plus en plus d’élèves qui ont déjà des notions en anglais, mais c’est très important que nos cours en 1ère restent accessibles à tout le monde.

Quelles branches sont enseignées en anglais ?

En 1ère, l’étude du milieu (Social Studies), la technologie (Technology) et, évidemment, l’anglais (English Language Development). En 2e, nous ajoutons les Sciences. En 3e, l’histoire et la géographie remplacent l’étude du milieu.

Quel profil un élève doit-il avoir avant de commencer des cours en immersion ?

Le choix de suivre l’immersion doit avant tout être celui de l’élève. L’immersion, c’est un peu comme choisir un mode de vie, façon scolaire. Il va falloir trouver la motivation pour s’y impliquer douze heures et plus par semaine, pendant six ans.

Il ne faut pas être surdoué pour réussir ! Il faut surtout avoir de l’enthousiasme et de la motivation pour relever le défi de l’immersion. Cette motivation doit venir de l’élève. La langue s’apprend surtout avec la participation dans tous les cours en immersion. Il faut quand même avoir de très solides bases dans la langue française. Nous déconseillons le choix d’immersion aux élèves qui ont connu des échecs importants pendant leur parcours scolaire en primaire. Sinon, les exigences de l’immersion peuvent devenir trop lourdes, avec des conséquences négatives sur les autres branches.

Est-ce que le choix d’immersion nécessite davantage de travail pour l’élève ?

La réponse à cette question est différente pour chaque élève mais, surtout au début, l’immersion représente un défi important pour la plupart des élèves : relecture des cours, apprentissage du vocabulaire spécialisé de la branche. D’autres élèves trouvent que les cours, en tant que tels, sont plus fatigants au début à cause de la concentration requise.

Est-ce qu’il faut que le parent de l’élève soit capable de parler anglais ?

Non, absolument pas. Nous encourageons nos élèves à devenir autonomes dans la langue aussi vite que possible. Le soutien de l’enfant à la maison peut se faire au niveau psychologique. En effet,  l’immersion sort l’élève de sa zone de confort. Pour réussir, l’enfant devrait participer avec enthousiasme, sans un sentiment d’embarras. Il lui arrivera de se tromper parfois, conséquence inévitable de l’aventure en immersion.  Il devrait être préparé au sentiment rencontré par chaque débutant : la sensation de ne pas avoir tout compris. En ce sens, le parent devrait comprendre, encourager, soutenir l’enfant dans son choix et  être compréhensif quand l’enfant rencontre des difficultés.

Quels sont les résultats qu’on peut attendre ?

Depuis le début, nous avons proposé aux élèves de présenter les examens de Cambridge ESOL (English for Speakers of Other Languages). La plupart de nos élèves choisissent Cambridge Advanced English (European Framework Level C1) où le taux de réussite s’élève à une moyenne de 80%. Certains élèves ont même atteint Cambridge Proficiency in English (European Framework C2 – le niveau le plus élevé). Il faut souligner que le travail requis pour atteindre de tels niveaux est important !

Nous avons d’autres questions !

Si vous voulez davantage d’informations, n’hésitez pas à contacter Simon Edney, le coordinateur de l’immersion : simon.edney@iejn.be.